Promouvoir la mosaïque contemporaine sous toutes ses formes et préserver les mosaïques de décoration anciennes en les restaurant.


Création & Décoration

Tableaux, sculptures, décorations murales pour les particuliers et les entreprises.
Le travail de Nathalie Chaulaic est axé sur les matières naturelles (marbre, pierres, ardoise...), la couleur (smalts vénitiens, pâte de verre) et les enduits teintés. Ce travail évolue sans cesse notamment grâce à la rencontre avec d'autres artistes, mosaïstes ou issus de disciplines artistiques différentes. En 2007 et 2008, Nathalie a suivi l'enseignement de Verdiano Marzi,  en 2009 celui de Marco de Luca à Ravenne au sein de l'atelier PRP Di Paola Perpignani, en 2010 auprès de l'artiste contemporain Joël Barguil et en 2011 auprès du sculpteur mosaïste Gérard Brand. Elle approfondit sans cesse les techniques de la mosaïque afin de servir la création contemporaine.
En 2016, elle explore de nouvelles matières, notamment la coquille d'oeufs.

2013 // Stage chantier au Château de Machy à Chasselay (Rhône) avec la création d'une calade (pavement de galets).



Restauration

Le savoir-faire en mosaïque traditionnelle de Nathalie Chaulaic acquis auprès de l'Atelier Absolut Mosaïque lui permet d'aborder la restauration de mosaïques anciennes notamment les mosaïques de sol du 19ème et début du 20ème siècle qui font partie de notre patrimoine, de l'histoire du bâtiment qui les accueille et qu'il est important de préserver.

2010 // Restauration sol Notre-Dame de Montligeon pour l'Atelier Absolut Mosaïque (pavement de grès cérame).

Restauration-Notre-Dame-de-Montligeon-2006-w.jpg

le Mausolée de Bourgogne en Champagne, un trésor néo byzantin exceptionnel

Une belle histoire…

Celle de Marie-Théodorine Promsy, issue d’une riche famille de Bourgogne en Champagne (à 15km au nord de Reims), qui épouse à Reims en 1848, le juge Jean-Marie Léon Faynot. A la mort de celui-ci en 1895, Marie-Théodorine décide d’honorer la mémoire de son mari et de sa famille par l’édification d’une construction à la mesure de ses sentiments.Pour cela, elle confie la construction d’un mausolée à l’architecte Octave Courtois-Suffit, grand prix de Rome, inspiré de l’art religieux byzantin du genre de Galla Placidia à Ravenne en Italie, qui fit appel à des artistes et artisans de grand renom pour le réaliser : le sculpteur Gustave Michel, le peintre orientaliste Georges Antoine Rochegrosse pour les cartons des mosaïques et l'atelier René Martin pour la réalisation de ces dernières.Entrepris vers 1898 dans le cimetière de Bourgogne, les travaux durent jusqu’en 1914. En 1906, Marie-Théodorine, gravement malade, entreprend néanmoins un voyage en Terre Sainte en passant par la Grèce où elle doit choisir les marbres destinés au mausolée.  Elle décède sur le paquebot et son corps est immergé. L’édification du monument est cependant poursuivie par ses héritiers et achevé juste avant la Grande Guerre.Le marbre et la mosaïque constituent les deux principaux revêtements intérieurs du Mausolée.  Les mosaïques sont d’une beauté et d’une finesse époustouflantes. L’importance de l’ouvrage, la richesse des moyens mis en œuvre et la qualité de la réalisation traduisent la volonté affirmée de son instigatrice la profondeur de ses croyances religieuses ainsi que sa vaste culture et ses goûts artistiques.

Mais…

La famille Faynot n’ayant plus de descendance, la préservation de ce patrimoine est en danger. Le mausolée se dégrade, sous l'action du temps. Devant le besoin d'entretien – l’édifice mesure 18 m de long et 10 m dans sa plus grande largeur – , une association de sauvegarde a été créée en 2011. Composée d'une équipe de bénévoles qui a ramassé les débris, nettoyé et refait l'étanchéité du bâtiment. Les vitraux ont été déposés et restaurés, ainsi que les marbres. Éric-Emmanuel Schmitt a écrit : « J'aime autant l'histoire d'amour que le monument. Une veuve éplorée prépare une chambre mortuaire pour son époux disparu. Autour de sa couche, elle déploie un raffinement amoureux très féminin: vitraux fleuris, peintures Art Nouveau, mosaïques colorées. C'est joyeux, accueillant, azuréen, le contraire d'un caveau morbide.»

L'Atelier Nathalie Chaulaic a la chance de participer à la restauration des mosaïques du Mausolée avec l'atelier Absolut Mosaïque.

Afin de poursuivre cette restauration des mosaïques, l’Association de Sauvegarde du Mausolée de Bourgogne a besoin de soutien financier. Tous les travaux sont financés par des dons et par le mécénat culturel (avec déduction fiscale). Vous pouvez participer à ce projet.

Contact : Président de l'association Louis de Luca   louis.de-luca@wanadoo.fr   06 83 24 50 73   ou  03 26 97 50 28
Faire un don en ligne :
http://www.helloasso.com/associations/association-de-sauvegarde-du-mausolee-de-bourgogne